Accueil

            La petite mort

 

Rien

Il ne me reste rien

De toi

Le vent dans mon dixième étage sifflant

Nuages

Chassés gris

Lit table chaises

Choses

Tu prenais ton café là

Porte

Poignée nickelée

Éclat qui ne dit rien

De ta main

Même l’oiseau qui passe

Dans le reflet sur l’eau de la terrasse

Pluie

Soleil au mur soudain

Trouée bleue

La mie de pain peut-être

Sur la moquette…

 

Le train pour toi roule

Ton livre que tu ne peux lire

Le cœur gros

Je n’ai pas voulu que tu saches

Mon retour dans la foule pour voir

Partir jusqu’au dernier moment

Le train.

                                *

< Sommaire poésie                                                                                    suivant >