Accueil

                            NANTES  III

 

J’ai déjà tout perdu de toi

Te souviens-tu de Nantes et de ses ponts sur l’Erdre ?

Nos promenades un peu folles dans une ville en fête

Une ville où nous n’en faisions qu’à notre tête

Lorsque le soir tombait et qu’ainsi deux enfants

Nous courions les vitrines

Tu cherchais une jupe bleu marine

Et des chaussures des mocassins mais rien ne te convient

Nous achetons deux tartes aux fraises et nous rentrons

Nous tenant par la main

 

Il est une ville que j’aime par-dessus tout

Belle comme Paris et douce comme un arc-en-ciel

Une ville dont je connais les pavés les maisons penchées

Mieux que personne ici

Les macadams rayés les arbres de la Faculté

Pendent en lambeaux dans mon cœur

Nantes je la connais comme on connaît sa vie

Les yeux fermés

Puis dans tes bras je suis rentré chez toi

                                                *

< Sommaire Poésie                                                                                                                Suivant >