Accueil

                        Mairie du XVIIIème

 

Je suis entré dans un Café feutré

Des tasses ocre jaune sous une lumière orangée

Et j’ai pris une verveine accommodée à la douceur du lieu

Boiseries sombres miroirs discrets

Voix tamisées

Dans un cadre d’acajou une scène de chasse à courre au-dessus

De mes voisines qui fument en parlant

 

Moi je fume sans parler

Le repos

Pour le prix d’une tasse de thé.

                                                    *

< Sommaire poésie                                                                                           suivant >