Accueil

Quand tu es lointaine

 

J’ai compris la vie

Ou le Temps, qu’importe ?

C’est toi mon amie

Qui m’ouvres tes portes.

 

Ton odeur très forte

Longtemps dans mon lit

Où fou je t’emporte

Pour moi refleurit.

 

Oh, un long cheveu

Tiré de la laine

Qui couvre la plaine

De l’amour m’émeut.

 

Quand tu es lointaine

Ce cheveu je veux

Pour me rendre heureux

Qu’il coule en fontaine.

 

C’est toi mon amie

Ton odeur très forte

Et ce long cheveu

Quand tu es lointaine…

                    *

< Sommaire poésie                                                                                suivant >