Accueil

            Hôtel

 

Ça fait drôle mon cœur

D’être tout seul ce soir

Ça fait noir

 

C’est la pauvre lumière

C’est le papier à fleurs

De couleurs

 

C’est l’hôtel à minuit

Tu n’as pas de tanière

Familière

 

Et les amis laissés

Pour l’horreur du réduit

De ta nuit

 

La table à la Cézanne

Et son lino passé

Empoissé

 

Serait-il ce décor

Ce rideau à la trame

Qui se fane

 

L’image d’un destin

Que ne comprend encor

Pas ton corps

 

Sera-t-elle aussi nue

L’issue de ton matin

De bon teint

 

Le bout de tes espoirs

Cette chambre exiguë

Sur la rue

 

Te savoir

Mourir en ce miroir

Ça te serre mon cœur.

                    *

< Sommaire Poésie                                                                                                suivant >