Accueil

                        Hôpital  II

 

Mon amour tu es loin

J’ai aligné sur le papier de petites lettres pour te retrouver

Mais tu sais je ne sens qu’une pâle illusion

Ton corps et ton sourire tout me reste interdit

Je vis comme en prison moi qui marche et qui vais

Où tu ne peux aller

Mes trajets ne sont plus que d’un point à un autre

La maison l’hôpital l’hôpital la maison

Tout le reste étranger

 

Mon amour tu es loin

J’ai aligné sur le papier

De quoi vivre nos parenthèses.

                                    *

< Sommaire Poésie                                                                                        Suivant >