Accueil

                J’embrasse tes seins

 

J’embrasse tes seins comme des fleurs des champs

Des fleurs dont le sang affleure en bleu la peau

Des bleuets qu’on couperait lorsque vient le printemps

Qu’on touche d’un doigt tremblant

Ou qu’on écrase méchamment

Dans quel élan ?

                                            *

< Sommaire poésie                                                                                            Suivant >