Accueil

                COMME L’ENFER

 

Comme l’Enfer pavé de douces intentions

Les chemins de ma vie sont semés de tes fleurs

Les chemins de la ville où croissent rire et pleurs

Montent descendent ainsi d’étranges ludions

 

Je vis peut-être fou dans un rêve de toi

Ton amour a jeté ses mille tentacules

Sur les mille croisées où mon destin bascule

Et tous mes carrefours sont une même voie

 

C’est ma vie que tu fais tu sèmes à tout vivre

A tout vent tes cailloux sur les sentiers meurtris

Ce paysage est rude et l’espoir y flétrit

Sans tes cailloux d’amour pour baliser le givre

 

Puis le Printemps renaît il est allégorique

C’est le haut de nos bas tout y paraît doré

Le Bonheur dieu cruel maintenant adoré

Reçoit de notre amour les offrandes mystiques

 

C’était là notre histoire et ma vie difficile

Petit Poucet du cœur j’ai construit ma maison

De tous les cailloux blancs qu’en toutes les saisons

Ton amour a semés sur nos destins fragiles.

                                            *

< Sommaire Poésie                                                                                                    Suivant >