Accueil

                 Amour Écrire et Voir

 

Les mots que j’ai gâchés ne sont pas tous enfuis

J’en ai rencontré trois dressés dans mes bocages

Devant de hautes haies mal battues par l’orage

Amour Écrire et Voir me disent qui je suis

 

Sans yeux sans pieds sans mains ils gardent mes passages

De bête accoutumée à de secrets taillis

Si je marche sur eux quand le monde a failli

Leurs formes sans broncher reflètent son image

 

Tache d’une péniche enlacée sur la Seine

Des bâtiments d’airain sur un ciel clair dorés

Voir m’a rendu les yeux qui m’ouvrent les orées

 

D’Écrire comme on dérobe au soleil sa peine

Amour serait la corde aux bouts de l’arc tendu

Amour Écrire et Voir que je n’ai pas perdus.

                                          *

< Sommaire poésie                                                                                                    suivant >